Advertisment

Roadtrip ouest américain #1 : en route pour Los Angeles !

Pour l’été 2023, nous avons planifié un voyage qui nous faisait rêver depuis des années. Depuis que l’on avait fait un roadtrip en Californie en 2015, nous n’avions qu’une seule envie : partir à la découverte de l’ouest américain. Et après plusieurs mois de préparation, le moment du grand départ est enfin arrivé. Et comme pour le roadtrip en Californie, je vais vous le raconter journée par journée. C’est parti pour la grande aventure avec le voyage jusqu’à Los Angeles qui sera la ville de départ de ce voyage.

Étape 1 : se rendre à Copenhague.

C’est donc le vendredi 25 août vers 17 heures que nous prenons la route en direction de l’aéroport Paris Charles de Gaulle. Notre avion, que nous avons réservé auprès de Scandinavian Airlines, est prévu pour 20h05. Nous arrivons donc à l’aéroport et partons déposer nos bagages. Premier problème : notre escale étant d’une nuit à Copenhague, nous souhaitons récupérer nos bagages à Copenhague, ce qui semble surprendre la personne au guichet.

Finalement, elle nous enregistre sur nos deux vols et nous permet de récupérer nos valises à Copenhague comme nous le désirions. Ce sera à nous de les enregistrer le lendemain pour le tronçon Copenhague-Los Angeles.

Notre vol pour Copenhague a finalement 15 minutes de retard et ne décolle qu’à 20h20 heures. Nous arrivons à Copenhague aux alentours de 21h55 et récupérons, comme convenu, nos bagages dans la foulée.

Coucher de soleil depuis l'avion

Pour la nuitée, nous avons réservé une chambre au Comfort Hôtel, en face de l’aéroport. Nous n’avons qu’à traverser la rue face au terminal 3 pour y arriver. La chambre est standard mais suffisante pour une bonne nuit de repos. L’accueil à la réception a été au top.

Aéroport de Copenhague

Si vous êtes curieux de découvrir Copenhague, n’hésitez pas à faire un tour sur mes articles dédiés à cette capitale que j’adore.

Étape 2 : décoller pour Los Angeles

Le lendemain 6h45 : le réveil sonne. Nous rangeons nos affaires et nous nous préparons à quitter l’hôtel après une nuit pas si reposante. L’adrénaline du vol et la peur de ne pas entendre le réveil m’a fait passer une nuit où je me suis beaucoup réveillé.

Nous laissons notre chambre à 7h30. Notre vol est prévu pour 9h35 ce qui nous laisse deux heures pour nous occuper des bagages et passer la sécurité. Nous partons enregistrer nos bagages, toujours avec Scandinavian Airlines mais nous ne pouvons pas le faire seuls aux bornes. Nous devons passer par une hôtesse qui nous pose quelques questions avant d’apposer un tampon “checked USA” sur nos cartes d’embarquement.

Quelques minutes nous suffisent pour passer la sécurité puis nous arrivons devant notre porte pour attendre l’embarquement. Il a finalement lieu avec un peu d’avance et nous décollons à 9h32.

Le vol se passe bien même si quelques turbulences se sont invitées au voyage environ une demi-heure après le début du vol. Nous avons profité des films proposés par la compagnie (pas mal de choix niveau films mais un catalogue de séries assez ridicule) ainsi que du repas, qui n’était pas excellent sans être mauvais. Notre vol dure finalement 10h50 au lieu des 11h10 prévues et c’est à 11h25, heure locale, que nous atterrissons à Los Angeles.

repas avec Scandinavian Airlines

Étape 3 : passer la douane

Une fois sortis de l’avion, nous arrivons rapidement au moment peu apprécié du passage de la douane. Nous y resterons environ une heure avant de passer devant un monsieur pas franchement souriant mais qui nous laisse, Mademoiselle L et moi, passer ensemble. J’ai le droit à deux questions : qu’est-ce qu’on vient faire aux États-Unis et combien de jours nous restons. Puis, on passe à la photo, aux vérifications des empreintes et le tour est joué.

Vous stressez à l’idée de passer la douane aux États-Unis ? Je vous donne tous mes conseils dans un article dédié.

Nous partons ensuite récupérer nos bagages, heureux d’être officiellement entrés sur le territoire américain.

Étape 4 : récupérer notre voiture de location

Une fois nos valises récupérées, nous devons rejoindre notre agence de location de voiture. Pour ce voyage, nous sommes passés par Alamo et j’avais vu sur internet, avant de partir, qu’à l’aéroport de Los Angeles, il fallait prendre une navette qui récupérait les clients et les emmenait à l’agence. Sauf que, difficile de trouver la navette à cause d’une signalisation pas très claire dans l’aéroport. Heureusement, grâce à une personne qui travaillait à l’aéroport, nous avons finalement réussi à nous repérer et à récupérer la navette pour rejoindre les bureaux d’Alamo.

Ariel, la personne d’Alamo, nous a préparé les papiers et nous avons été surpris de voir que nous allions pouvoir choisir notre voiture parmi toutes celles du parking qui étaient de la catégorie que nous avions choisi, à savoir un Mid SUV. Nous choisissons finalement une Chevrolet TrailBlazer qui sera notre fidèle alliée de ce voyage.

kilomérage Chevrolet Trailblazer

Étape 5 : conduire à Los Angeles et rejoindre notre hôtel

Pas de temps à perdre, nous allons immédiatement prendre la route pour rejoindre notre hôtel qui n’est pas si loin (une quarantaine de kilomètres à faire). Mais il faut s’adapter à un véhicule automatique, aux règles de circulation aux États-Unis et à la joie des autoroutes à 6 ou 7 voies de Los Angeles.

Découvrez les spécificités de la conduite aux États-Unis pour vous adapter facilement et profiter des routes américaines.

Sur la route, les embouteillages sont de rigueur mais, comme il y a 8 ans, je trouve que globalement, les américains sont plus calmes au volant que les français, ce qui fait que cette première expérience de conduite se passe plutôt bien.

Nous arrivons sur les coups de 15 heures au Glendale Hôtel, l’hôtel de Glendale que nous avons choisi pour passer la nuit. Notre objectif était simplement d’être à la sortie de Los Angeles pour pouvoir partir le lendemain vers Las Vegas. La chambre est très simple mais assez grande avec un salon à part. Un parking est proposé pour 15 $ la nuit.

Étape 6 : faire des provisions pour la route

Cette première journée est aussi l’occasion de faire nos premières courses du voyage et de constater à quel point les prix ont augmenté par rapport à notre dernier séjour aux États-Unis, en particulier tout ce qui concerne les fruits et les légumes. C’est bien simple, dès que l’on regarde autre chose que les pommes et les bananes, les prix grimpent très vite (coucou les raisins à 8$).

En plus de prendre de quoi manger, nous faisons aussi le stock de bouteilles d’eau et découvrons qu’en Californie, il y a une taxe supplémentaire sur les boissons et même sur l’eau, de 0,10 cts par bouteille.

Nous faisons également une balade dans le quartier autour de notre hôtel; histoire de rester éveillés pour combattre le décalage horaire. C’est l’occasion de profiter du paysage avec palmiers, carrefours, feux tricolores et lycées typiquement américains, une chouette carte postale.

Glendale

Nous arrivons finalement à tenir jusqu’à 20 heures avant d’aller nous coucher pour prendre des forces pour la journée suivante et le vrai début de ce roadtrip dans l’ouest américain.

Micaël Ribeiro
Micaël Ribeiro
Créateur et rédacteur du blog Mika's Happy Journey, je voyage depuis plus de 10 ans dans toute l'Europe et aux États-Unis et je partage ici mes expériences, mes adresses préférées et mes conseils.

Autres articles

Plus d'articles

Roadtrip ouest américain #7 : une journée presque parfaite...

Zion a été le premier grand parc national que nous avons visité lors de...

Roadtrip ouest américain #6 : que faire entre Zion...

Après une journée incroyable passée dans le parc de Zion, il est temps de...

Roadtrip ouest américain #5 : notre coup de cœur...

https://www.youtube.com/watch?v=Bq9OOs8pchc Nouvelle étape dans notre roadtrip dans l'ouest américain ! Après une journée sous la...

Roadtrip ouest américain #4 : on visite Valley of...

https://www.youtube.com/watch?v=Bq9OOs8pchc Après deux jours entiers passés à Las Vegas, il est temps de partir en...

Visiter Tallinn à Noël : la pépite balte

Le mois dernier, je publiais mon article sur ma découverte d'Helsinki à Noël mais...

Visiter Helsinki à Noël : pour une atmosphère douce

Après avoir découvert Oslo et Stockholm à la période de Noël, il était évident...

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.