Advertisment

Roadtrip ouest américain #5 : notre coup de cœur pour Zion National Park

Nouvelle étape dans notre roadtrip dans l’ouest américain ! Après une journée sous la chaleur étouffante de Valley of Fire, nous continuons notre route vers l’est pour découvrir le premier parc national de notre voyage : Zion. Et je dois dire que de tous les parcs nationaux que nous devions visiter, c’était celui qui m’intéressait le moins. Mais est-ce que nous avons été conquis par Zion National Park ? Je pense que le titre vous met déjà sur la piste de la réponse mais n’allons pas trop vite en besogne : je vous raconte notre journée à la découverte de Zion National Park.

Présentation de Zion National Park

Situé dans l’Utah, Zion National Park est l’un des parcs nationaux les plus populaires des États-Unis avec plus de 4 millions de visiteurs annuels. Mais étrangement, c’est aussi l’un parc que l’on arrive le moins à identifier sur des photos, on ne sait pas trop ce qui le caractérise. Il est pourtant célèbre pour ses roches aux couleurs variées, à ses canyons et à sa rivière sinueuse. Si vous appréciez les randonnées, vous allez certainement adorer partir à la découverte de Zion.

Quel est le prix de l’entrée à Zion National Park ?

Si vous voulez visiter ou même simplement traverser Zion en voiture, il faut savoir que l’entrée est payante. Il faut compter 35 $ par véhicule, peu importe le nombre de personnes à l’intérieur. L’entrée est valable pendant 7 jours consécutifs, ce qui veut dire que si vous avez prévu d’y passer 3 jours, vous n’aurez à payer l’entrée qu’une seule fois.

Le Pass America The Beautiful, qui coûte 80 $ et permet d’entrer dans l’ensemble des parcs nationaux des États-Unis, est évidemment accepté. Personnellement, c’est à l’entrée de Zion que je l’ai acheté.

En route vers Zion National Park !

Nous sommes un mercredi matin à la toute fin du mois d’août. Il est environ 7 heures et nous nous levons dans notre chambre d’hôtel située à La Verkin, à environ 30 km de Zion. Nous nous préparons à partir en direction du parc national. Nous avons lu un peu partout que pour avoir une place de stationnement au Visitor Center, il faut se lever et y arriver tôt.

Après un petit déjeuner rapide, nous prenons la route. Nous arrivons rapidement à Springdale, dernière ville avant l’entrée dans le parc. Et déjà là, les grandes falaises que l’on aperçoit nous font dire un grand “wahou”. Cette arrivée en direction de Zion est spectaculaire. Springdale est d’ailleurs une ville qui n’existe que pour proposer des hôtels et des commodités pour les visiteurs du parc. Pour nous, les logements étaient trop onéreux ce qui fait que nous nous sommes repliés sur une ville un peu plus éloignée.

Rapidement, nous arrivons devant le panneau annonçant l’entrée dans Zion et apercevons les petites cabanes des rangers où nous allons devoir payer. On patiente environ une vingtaine de minutes car une petite file de voiture s’est formée pour passer les barrières. On en profite pour demander au ranger très sympathique de nous donner un pass America The Beautiful, pass qui sera largement rentabilisé au cours de ce roadtrip.

Puis c’est l’entrée dans Zion. Nous avons le choix d’aller tout droit et prendre la route qui traverse le parc ou d’aller à droite en direction du Visitor Center. Nous choisissons la deuxième option (nous aurons l’occasion de traverser le parc en voiture le lendemain). Il est environ 9h à ce moment précis et nous croisons les doigts pour qu’il reste encore de la place pour se garer.

Victoire ! Le parking est loin d’être rempli pour notre plus grande joie. Je pense que nous avons eu de la chance car j’ai lu à plusieurs reprises que le parking était parfois rempli avant 9 heures.

Vous êtes arrivés à Zion et le parking est complet ? Vous pouvez patienter et voir si une place se libère mais les gens qui visitent Zion restent généralement toute la journée. Le plus simple est de ressortir de Zion, de vous garer à Springdale puis de prendre une navette gratuite pour revenir dans le parc. L’inconvénient de cette solution, c’est que le stationnement à Springdale est payant (contrairement au parking du Visitor Center qui lui, est gratuit).

On en profite pour remplir nos gourdes (il est d’ailleurs très facile de le faire un peu partout dans Zion alors n’ayez pas peur de manquer d’eau), puis nous nous dirigeons vers les navettes pour commencer notre visite de Zion.

Comment se déplacer dans Zion National Park ?

Si, comme nous, vous commencez votre visite de Zion par la partie que l’on appelle Zion Canyon (près du Visitor Center), alors vous allez certainement utiliser le système de navettes mis en place.

Il faut savoir que de fin mars à fin novembre, certains secteurs de Zion sont interdits aux voitures afin de limiter la pollution. Vous devrez donc laisser votre voiture au parking pour pouvoir vous balader dans le parc.

Il y a deux navettes pour se déplacer à Zion :

  • le Springdale Shuttle qui permet de se déplacer depuis la ville de Springdale jusqu’au Visitor Center. Cette navette vous sera utile uniquement si vous logez dans un hôtel de Springdale ou que vous avez dû vous garer dans Springdale.
  • le Zion Canyon Shuttle qui traverse le parc et qui s’arrête aux différents points de vue. Elle fait une boucle en partant du Visitor Center jusqu’au dernier arrêt Temple of Sinawava puis revient à son point de départ.

Nous avons trouvé que ce système de navettes fonctionnait très bien. Elles passent environ toutes les 15 minutes et nous n’avons jamais eu aucun problème d’affluence nous empêchant d’y monter. Certains conducteurs sont d’ailleurs particulièrement sympathiques : ils discutent, parlent de l’histoire du parc ou partagent des anecdotes. Les navettes circulent à partir de 6 heures du matin et la dernière navette passe une fois la nuit tombée (c’est donc variable).

navette Zion National Park

Que faire à Zion National Park ?

Randonner pardi ! Zion est un paradis pour les marcheurs. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il faut être un randonneur aguerri pour en profiter. La preuve avec nous, qui aimons marcher mais n’avons pas vocation à être de grands randonneurs. Sur cette journée, nous avons donc pris le temps de faire toutes les randonnées qui étaient classées comme “accessibles” dans le plan de Zion fourni à l’entrée du parc et nous avons adoré. Si vous avez le même profil que nous, voici les balades que nous vous conseillons.

Powered by GetYourGuide

The Narrows

The Narrows est l’une des randonnées les plus célèbres du parc où vous allez marcher dans une gorge de Zion en remontant la Virgin River. C’est une marche qui peut être très longue selon votre envie puisque progressivement, l’eau va vous arriver aux genoux puis à la taille. Il est conseillé d’être équipé (vêtements résistants à l’eau, bâton pour marcher…) pour bien en profiter.

Ce n’était pas notre cas car en réalité nous ne comptions faire que la première partie des Narrows : la balade sur Riverside Walk.

Mais revenons au début : à l’arrivée à Zion, nous avons pris la navette pour nous arrêter au tout dernier arrêt : le numéro 9 à Temple of Sinawava. Ici, il est possible de faire une pause technique et de remplir sa gourde. Ensuite, nous nous sommes lancés sur la Riverside Walk. Il s’agit d’une balade de 3,5 km aller/retour, très bien aménagée où vous marchez le long de la Virgin River en admirant la faune et la flore locale.

Nous avons marché environ 45 minutes pour arriver à la partie mouillée des Narrows, là où vous descendez dans le lit de la rivière pour la remonter. Sur le chemin, nous avons pu être époustouflé par la hauteur des falaises et cette nature luxuriante. Et aussi, c’était l’occasion de voir les premiers écureuils de notre voyage (et pas les derniers). Ils sont loin d’être farouches et vont facilement s’approcher de vous. Mais attention, interdiction de leur donner à manger !

Vous me direz “c’est pas un peu dommage de ne pas avoir tenté de marché dans la rivière ?” Surement mais nous n’étions pas préparés et ce jour-là, plusieurs annonces faisaient état d’un potentiel champignon toxique dans l’eau donc nous avons passé notre tour. Mais cette première balade dans Zion est resté un super souvenir.

Si vous vous lancez dans cette randonnée, gardez en tête que le chemin que vous allez faire à l’aller doit aussi être fait au retour. Ce n’est pas une boucle !

The Grotto

Nous avons repris la navette pour revenir à l’arrêt numéro 6 : The Grotto. Comme il était déjà 12h passées, nous en avons profité pour pique-niquer (plusieurs tables de pique-nique sont à disposition). Et quel plaisir de déjeuner avec cette vue incroyable sur les falaises… vraiment, on ne s’en lasse pas.

Après notre repas, nous pensions tout d’abord à partir vers la randonnée Kayenta Trail pour rejoindre les chemins de randonnées menant vers Emerald Pool. Mais il était annoncé qu’il y avait des passages de montées avec des chaines. Mademoiselle L. ayant des genoux fragiles, nous avons préféré nous rabattre vers la randonnée The Grotto, toute simple et sur du plat.

The Grotto est une très courte balade de 30 minutes qui permet de rejoindre l’arrêt numéro 5 de la navette au niveau de Zion Lodge. On longe majoritairement la route, on s’en éloigne parfois. On continue d’avoir de beaux points de vues sur les falaises depuis le bas du Canyon… Bref, c’était cool pour digérer.

Se poser sur la belle pelouse du Zion National Park Lodge

Une fois arrivés à l’arrêt numéro 5 de la navette, nous sommes tombés sur le Zion Nationak Park Lodge. Sauf erreur de ma part, il s’agit du seul hôtel à l’intérieur du parc et les nuitées sont donc très chères. Mais juste devant l’hôtel, il y avait une magnifique pelouse sur laquelle de nombreuses personnes se prélassaient. Ni une ni deux, nous voilà également en train de profiter du contact de l’herbe fraiche sur notre peau pour faire une pause bien méritée.

À savoir que l’arrêt numéro 5 est également le point de départ des randonnées des Emerald Pools.

The Weeping Rock Trail

Nous reprenons la navette pour nous arrêter à l’arrêt 7, Weeping Rock, pour faire la randonnée du même nom. Il s’agit d’une randonnée assez courte de 30 minutes mais qui grimpe un peu. Après une rapide montée, nous arrivons dans l’alcôve d’un rocher où les gouttes d’eau ruissellent au dessus de nous, faisant comme un mince rideau de pluie. La vue, légèrement en hauteur, permet d’apprécier la beauté de Zion.

Big Bend

Nouveau trajet en navette jusqu’à l’arrêt 8 et Big Bend. Il s’agit du méandre creusé par la Virgin River autour des rochers. Il n’y a pas de randonnée à proprement parler mais nous sommes tout de même descendus jusqu’au lit de la rivière pour admirer la nature et les quelques oiseaux qui s’y trouvaient. Nous étions complètement seuls à cet endroit au milieu des énormes falaises de Zion.

Si vous regardez vers le haut, vous pouvez apercevoir un passage de la célèbre randonnée Angels Landing (et vous rendre compte d’à quel point il faut avoir le cœur bien accroché pour la faire.)

vue sur Angels Landing

Court of the Patriarchs

On commence doucement le retour vers le Visitor Center avec un stop à l’arrêt numéro 4 : Court of the Patriarchs. Il s’agit d’une courte randonnée de quelques minutes qui permet d’arriver à un point de vue sur trois falaises nommées Abraham, Isaac et Jacob. Pendant la montée, vous pouvez admirer une assez grosse concentration de cactus.

Pa’rus Trail

Nous avons gardé pour la fin de journée la randonnée Pa’rus Trail qui débute au niveau du Visitor Center. Il s’agit d’un sentier plat et facile qui part du camping de Zion et qui longe la rivière avec de belles vues sur Zion Canyon.

D’ici, on peut apercevoir les falaises de Zion d’un peu plus loin mais ça n’enlève rien à la beauté du lieu. C’est aussi lors de cette randonnée que nous avons aperçu une biche tout près du chemin de randonnée.

La randonnée Pa’rus Trail peut se faire en aller-retour (5,1 km). Elle part de l’arrêt de la navette numéro 1 jusqu’au numéro 3. Nous avons récupéré la navette à l’arrêt numéro 3 pour rentrer au Visitor Center.

Où dormir autour de Zion National Park ?

Comme pour tout les parcs nationaux de l’ouest américain, la question du logement est épineuse quand on ne veut pas exploser son budget. Il y a un seul hôtel dans Zion (Zion Lodge) mais dont les prix sont très élevés et qui est très vite complet.

Dormir à Springdale est une solution intéressante car cette ville est aux portes de Zion et vous pourrez laisser votre voiture au parking et vous déplacer uniquement en navette. Mais les prix des nuitées restent élevés.

Vous l’aurez certainement deviné mais plus on s’éloigne de Zion et plus les prix des hôtels redeviennent abordables. Vous pouvez regarder du côte de Rockville, Grafton, Virgin, La Verkin ou Hurricane.

Personnellement, nous avons opté pour l’hôtel La Quinta by Wyndham à La Verkin. Il est plutôt bien situé (proche d’un supermarché et d’une station service) avec piscine et petit-déjeuner inclus. La chambre que nous avons eu était très confortable et bien insonorisé. Nous y avons dormi deux nuits et ne regrettons pas notre choix. Nous étions à 30 minutes en voiture de l’entrée de Zion.

Où manger près de Zion National Park ?

Si vous comptez passer la journée à Zion, prévoyez un pique-nique car il n’y a rien à manger dans le parc (hormis peut-être la cafétéria du Zion Lodge qui propose quelques snacks). Personnellement, nous allions faire nos courses chez Davis Food and Drug en face de notre hôtel.

Nous avons un seul restaurant à vous conseiller, à quelques pas de notre hôtel de La Verkin. Il s’agit du restaurant mexicain El Rancho. De l’extérieur, il ne paie pas de mine mais il propose des plats typiques : tacos, enchiladas, burritos, quesadillas… Tout est fait maison mais il faut apprécier ce qui est piquant car c’est très relevé (Mademoiselle L. s’en souvient encore…). Personnellement, j’aime beaucoup ce qui est épicé et j’ai trouvé la cuisine délicieuse et les plats copieux.

Notre avis sur Zion National Park

Je crois que j’ai spoilé à plusieurs reprises pendant cet article mais nous avons adoré Zion. Je n’avais absolument aucune attente car, de prime abord, c’était le parc qui me faisait le moins envie. Et pourtant, quelle claque ! Je n’ai qu’une envie, pouvoir y retourner pour découvrir de nouvelles randonnées et revoir ces paysages grandioses, la nature, les animaux… Bref, pour nous, Zion National Park est une étape plus qu’incontournable dans tout roadtrip dans l’ouest américain qui se respecte.

Micaël Ribeiro
Micaël Ribeiro
Créateur et rédacteur du blog Mika's Happy Journey, je voyage depuis plus de 10 ans dans toute l'Europe et aux États-Unis et je partage ici mes expériences, mes adresses préférées et mes conseils.

Autres articles

Plus d'articles

Roadtrip ouest américain #6 : que faire entre Zion...

Après une journée incroyable passée dans le parc de Zion, il est temps de...

Roadtrip ouest américain #4 : on visite Valley of...

https://www.youtube.com/watch?v=Bq9OOs8pchc Après deux jours entiers passés à Las Vegas, il est temps de partir en...

Visiter Tallinn à Noël : la pépite balte

Le mois dernier, je publiais mon article sur ma découverte d'Helsinki à Noël mais...

Visiter Helsinki à Noël : pour une atmosphère douce

Après avoir découvert Oslo et Stockholm à la période de Noël, il était évident...

Roadtrip ouest américain #3 : que voir à Las...

https://www.youtube.com/watch?v=Bq9OOs8pchc Après une journée passée sur la route entre Los Angeles et Las Vegas, nous...

Roadtrip ouest américain #2 : que faire sur la...

https://www.youtube.com/watch?v=Bq9OOs8pchc Premier réveil aux États-Unis avec un objectif : rejoindre Las Vegas en faisant la...

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.