Canaux, Bruges

Week-end à Bruges : découvrez la « Venise » belge

Bruges est une ville qui fait partie de ce groupe de super destinations à moins de 300 km de Paris pour un week-end. C’est aussi la toute première ville belge que j’ai visitée et je vais vous la faire découvrir telle que je l’ai vue la première fois (car j’y suis retournée depuis). Après le Luxembourg que vous avez pu découvrir dans un autre article, je vous emmène cette fois-ci passer un week-end à Bruges.

Café, Bruges
Voilà, voilà…

Bruges se situe dans la région flamande, aussi attendez-vous à entendre les gens parler flamand dans les restaurants et les boutiques. Mais heureusement, ils parlent aussi français la plupart du temps.

Direction l’autoroute du nord avec ma demoiselle: on passe près de Lille, on traverse la frontière et déjà il nous reste moins de 100 km à parcourir. Les autoroutes belges sont gratuites ce qui fait du bien au porte-monnaie.

A notre arrivée dans la ville, nous commençons par aller à notre hôtel : l’Olympia. Si je vous en parle, c’est pour vous déconseiller d’y passer la nuit. Si l’accueil était très correct, le reste laisse à désirer : literie médiocre et surtout une insonorisation inexistante, ce qui nous a permis d’entendre les ébats des voisins du dessus.

Une fois les clés en notre possession, nous avons dû nous rapprocher du centre (l’hôtel étant assez éloigné) et c’est là que mon super bon plan entre en scène : juste à coté de la gare se trouve un parking public payant, 3,50€ les 24 heures et qui vous permet d’avoir des billets de bus gratuit vers le centre-ville. Inutile donc de s’aventurer dans les nombreux parkings Vinci surtout que le trajet ne prend pas plus de 10 minutes et que les bus sont nombreux.

Beffroi Bruges
Le Beffroi de Bruges

Justement, le bus nous fait traverser les rues de la ville. L’avantage avec Bruges (ou l’inconvénient, c’est à vous de voir), c’est qu’une grande partie de la ville est uniquement piétonne. Vous pouvez donc marcher sur la route sans problème. Bruges possède une grande rue marchande où plein de marques se mélangent. Au bout de celle-ci, vous arrivez sur la Grand-Place de la ville.  J’ai beaucoup aimé l’architecture de cette place même si je n’y connais pas grand chose. Elle est dominée par le Beffroi de Bruges.

Place Bruges
Vue de la Grand-Place
Place, Bruges
L’Europe est représentée…
Place, Bruges
La place de Bruges

Cette place est régulièrement traversée par des calèches qui participent à l’ambiance romantique de cette ville. Car avec son dédale de ruelles et ses nombreux ponts, on ne peut s’empêcher de penser que cette ville est parfaite pour les amoureux.

Cheval, Bruges
Un tour en poney ?

Il était impossible pour moi de ne pas profiter des canaux de la ville. Et ça tombe bien car de nombreuses barques proposent de les visiter pour environ 7€ par personne. Pendant une demi-heure, vous en apprenez plus sur la ville et sur son histoire et ses monuments. Je vous encourage à le faire si vous en avez l’occasion. Pour ceux qui apprécient les églises, la cathédrale Saint Sauveur de Bruges mérite le détour. L’intérieur est juste splendide.

Canaux, Bruges
Vue depuis la barque
Canaux, Bruges
Quel calme…
Chien, Bruges
Un petit somme avec vue sur le canal…

Mon quartier préféré est un peu en retrait du centre, près de Minnewater Park. Son nom vient d’une grande bâtisse au centre d’un lac. La légende raconte qu’un homme y a enterré la femme de sa vie et a déchainé les eaux au-dessus de la tombe pour y faire un lac. C’est un endroit très calme avec de nombreux espaces verts à découvrir.

Minnewater, lac
La demeure Minnewater
Minnewater, lac
Vue sur lac…

Pour la partie culturelle, nous avons décidé de visiter le musée de la frite. Il raconte toute l’histoire de la pomme de terre, de son origine à ses bienfaits. On peut même déguster des frites belges à l’issue de la visite. C’est très intéressant et les frites belges valent vraiment le détour.

Musée de la frite
L’entrée discrète du musée de la frite
Bruges, frite
La pomme de terre, c’est fort !

Toujours côté cuisine, si vous ne connaissez pas les spécialités belges, je ne peux que vous conseiller la carbonnade flamande : des morceaux de viande cuisinés dans une sauce à la bière, généralement servis avec des frites. Pour manger, je vous déconseille les restaurants qui sont sur la Grand-Place. Non pas qu’ils ne soient pas bons mais les tarifs sont plutôt élevés. De notre côté, nous sommes allés vers Minnewater Park et nous avons testé La Coutelière, un restaurant avec une ambiance tamisée et une cheminée pour le côté romantique.

Carbonnade flamande, Bruges
Goûtez la carbonnade flamande !

Ne passez pas non plus à côté de leurs succulentes gaufres. Ma préférée, c’est celle avec des fraises, de la chantilly et de la sauce à la fraise. Un vrai délice. La Belgique, c’est aussi de nombreux chocolatiers. Les devantures des boutiques vous feront saliver… Allez-vous craquer ?

Cupcake, Bruges
Une rangée de Cupcakes
Chocolat, Bruges
Hum, ça donne envie…

Il y a toute une partie de Bruges que nous n’avons pas pu visiter. on y trouve de très nombreux moulins à vent aux entrées de la ville.

Moulin, Bruges
Un moulin

Bruges a vraiment une ambiance particulière. C’est un endroit apaisant, on s’y sent bien. Surtout, c’est une ville que je vous recommande chaudement pour une escapade en amoureux.

Blankeberge, mer
Un peu de mer…
Blankenberge, mer
La plage de Blankenberge

En bonus, nous voulions voir la mer avant de rentrer sur Paris. A une dizaine de kilomètres de Bruges se trouve Blankenberge, une petite ville qui nous permis de profiter de la mer pendant une heure. Une fois nos poumons bien aérés, nous avons repris la route direction Paris avec plein de souvenirs plein la tête. J’espère que cet article vous aura plu et qu’il vous aura donné envie, peut-être, de passer prochainement un week-end à Bruges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire

Close
%d blogueurs aiment cette page :