Portugal

Roadtrip Algarve #1 : Odeceixe, Aljezur et Cap Saint-Vincent

Posté par Micaël Ribeiro 3 octobre 2020 Aucun commentaire
Cap Saint Vincent

Le Portugal est une destination de plus en plus plébiscitée. Il faut dire que le pays dispose de plages magnifiques, d’un climat ensoleillé et d’un patrimoine culturel riche. Je ne connaissais pas du tout le sud du Portugal et plus précisément l’Algarve, la destination que nous avons choisie avec Mademoiselle L. pour nos vacances d’été 2019. Vous l’aurez compris, je vais donc commencer une série d’articles pour vous raconter notre roadtrip en Algarve. Nous sommes partis 2 semaines début septembre et avons préparé notre trajet nous-même. Mais commençons dès maintenant par le début : c’est l’heure du décollage !

Roadtrip Algarve : en route pour Lisbonne !

Nous sommes le dimanche 1er septembre. Nous arrivons à l’aéroport Paris Charles de Gaulle pour prendre l’avion en direction de Lisbonne avec AirFrance. Oui, nous avons choisi d’arriver à Lisbonne et non à Faro tout simplement pour une question de budget : les vols en direction de Faro étaient bien plus onéreux que ceux qui allaient vers Lisbonne.

Le vol se déroule sans soucis et nous arrivons à l’aéroport de Lisbonne, endroit que nous connaissons déjà. Nous arrivons à nous repérer assez facilement et allons directement vers les comptoirs des loueurs de voiture : cette fois-ci, c’est chez Europcar que nous avons réservé un véhicule. J’avais pu lire que de nombreuses compagnies (à Lisbonne mais aussi ailleurs) demandaient aux clients de disposer d’une carte de crédit pour pouvoir prendre une empreinte pour la garantie du véhicule. Sur internet, de nombreux voyageurs se sont retrouvés bloqués et je n’avais pas du tout envie de vivre cette situation. Chez Europcar, il est possible de faire le préenregistrement soi-même sur son ordinateur, quelques jours avant le départ, et d’utiliser sa carte de débit pour le dépôt de garantie.

Information : nous disons souvent “carte de crédit” pour parler de nos cartes bancaires. Or, la plupart des banques françaises émettent des cartes de débit (c’est écrit près de la tranche des CB). De nombreux loueurs de voitures n’acceptent que les cartes de crédit pour les dépôts de garanties et les voyageurs se retrouvent bloqués au moment de récupérer leur véhicule. J’ai vu beaucoup de témoignages sur internet qui rapportent ce problème, particulièrement à l’aéroport de Lisbonne. Avec Europcar, nous avons pu esquiver le problème puisque nous avons pré-réglé nous-même le dépôt de garantie en ligne.

L’accueil chez Europcar a été très agréable et l’agent s’est même excusé que l’on ait patienté une bonne trentaine de minutes. En effet, comme nous avions fait l’enregistrement en ligne, nous étions prioritaires et nous ne le savions pas. En conséquence, nous avons été surclassés avec une voiture un peu plus grande (une Citroën DS3 automatique au lieu d’une citadine classique). Un cadeau sympathique qui va rapidement devenir empoisonné : en effet, les rues des villes de l’Algarve sont parfois très très étroites et s’y aventurer avec un véhicule un peu plus grand que la moyenne devient un vrai parcours du combattant.

Roadtrip Algarve

Nous finissons par prendre la route en fin de matinée. Nous sortons rapidement de la région de Lisbonne en empruntant le pont Vasco da Gama. Notre roadtrip en Algarve a bel et bien commencé !

S’ensuit un premier arrêt ravitaillement pour acheter de l’eau et de la nourriture au centre commercial de Montijo. C’est l’occasion pour nous de voir que l’enseigne Continent, disparue en France en 2000, est toujours bien présente au Portugal !

La route en direction de l’Algarve va nous occuper pendant trois bonnes heures. Nous avons choisi d’éviter les autoroutes pour emprunter les routes nationales qui sont souvent de longues lignes droites bordées d’oliviers. Naïvement, nous pensions finir par longer les côtes mais ce fut un échec cuisant. Heureusement, nous avions planifié quelques arrêts pour cette première journée placée sous le signe de la route.

Odeceixe, passage express dans ce village coloré

Odeceixe est le tout premier village du paysage côtier de l’Algarve. Peuplé d’un peu moins de 1000 âmes, Odeceixe est en quelques sortes la porte d’entrée de la région. Comme la plupart des villages, il est composé de maisons blanches avec l’encadrement des portes et des fenêtres qui est très coloré. Ce jour-là, les rues étaient décorées avec des guirlandes de fanions qui donnaient un côté très festif.

Odeceixe dispose aussi d’un moulin toujours en activité et d’un accès à la plage.

Aljezur et son château

Aljezur se trouve à une quinzaine de kilomètres au sud d’Odeceixe. Ce village a, lui aussi, son lot de maisons d’un blanc étincelant. Ajoutez à ça quelques belles montées histoire de bien faire travailler les gambettes si vous avez envie de découvrir Aljezur à pied.

Aljezur Algarve

Aljezur s’admire aussi d’en haut et c’est justement pour cette raison que nous avons été voir les vestiges du château d’Aljezur. Aucune difficulté pour nous garer, l’endroit ne semble pas très fréquenté mais il permet d’avoir une belle vue sur le village et les alentours. Ah, et l’entrée est gratuite.

Château Aljezur Algarve
Château Aljezur Algarve

Pour la petite histoire, sachez que le château d’Aljezur date du Xème siècle et qu’il est l’un des sept châteaux qui est représenté sur le drapeau du Portugal, rien que ça.

Cap Saint-Vincent : THE place pour admirer le coucher de soleil

Nous terminons nôtre périple de la journée au Cap Saint-Vincent qui est la pointe la plus occidentale de l’Europe. Nous avions prévu d’y finir la journée pour admirer le coucher de soleil. On a clairement l’impression d’être au bout du bout de l’Europe avec l’océan à perte de vue.

Cap Saint Vincent Algarve

Le Cap Saint-Vincent abrite un phare et un monastère, ainsi qu’un café et une boutique de souvenirs. Nous avons pu nous garer sans difficultés sur le petit parking sur place mais ce dernier est rapidement envahi lorsque l’heure du coucher de soleil approche. Heureusement, il est possible de se garer le long de la route mais il est préférable de prévoir une marge pour arriver jusqu’au Cap.

Cap Saint Vincent

Ici, le paysage est complètement différent de ce que nous avons vu le reste de la journée : la mer est agitée et se jette contre les falaises à pic. Le vent est aussi au rendez-vous et on ne se fait pas prier pour mettre son sweat.

Le coucher de soleil est vraiment beau surtout que la vue était dégagée. Et comme nous le pensions, l’endroit est très prisé, ne vous attendez pas à être seul pour admirer le spectacle.

Pour éviter la cohue, nous avons préféré reprendre la route quelques minutes avant que le soleil n’ait vraiment disparu et je pense que nous avons bien fait en voyant la quantité de voitures qui étaient garées sur le trajet. Direction notre prochaine étape, Lagos, dont je vous parlerais dans un prochain article !

Ah, et si vous voulez vous spoiler un peu, la vidéo de notre voyage en Algarve est juste en dessous. Vous aurez un petit aperçu de ce qui vous attend sur le blog dans les prochaines semaines.

Vous en voulez encore ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
%d blogueurs aiment cette page :